Deux nuits par semaine [So Busy Girls]

« C’est sa peau contre ma peau, et je suis avec (lui) … »

Aujourd’hui c’est mon histoire que je vais vous raconter … L’histoire d’un amour à distance.

Deux nuits par semaine [So Busy Girls]

Tout commence il y a deux ans ...

Un après-midi d’été à des milliers de kilomètres de la France, où nous sommes pour le boulot. On se rencontre, on discute, on se plait. Nous passons les 3 premiers mois de notre idylle côte à côte, nous profitons de chaque instant c’est le bonheur.

Puis, viens le temps du retour en France. Le souci est que, ici, 500 km nous séparent. Nous nous verrons donc seulement le week-end et les vacances. Pour moi c’est difficilement envisageable mais je tente l’expérience car les sentiments sont là, même si j’ai besoin de la présence de Chéri.

Les appels et les SMS comblent le manque de l’autre, et les retrouvailles en fin de semaine sont toujours riches en émotion. Tout comme la séparation qui arrive à nouveau 2 jours plus tard … Mais c’est comme pour tout, on s’habitue, on trouve son rythme.

Nous vivons une vie de couple comme les autres mais en plus intense car nous profitons l’un de l’autre sur une période plus courte. Cela ne nous empêche pas, comme tous les couples, d’avoir des disputes et des prises de tête, pas besoin de vivre en permanence avec la personne pour ça !

Et puis, il faut aussi composer avec la famille et les amis car on ne peut pas vraiment mettre entre parenthèse notre vie pendant 2 jours pour vivre en ermite. On entend toutes sortes de remarques ou de réflexions, positive ou négative, sur ce que nous vivons. Il y a « je vous admire vraiment », ou « je ne sais pas comment vous faites, moi je ne pourrai pas », ou encore « si on veut te voir le weekend du coup ce n’est pas possible ».

Oui, vivre un amour à distance est compliqué, plein de sacrifices et de compromis. Mais comme toute histoire d’amour non ?

Oui, le weekend j’accorde le maximum de mon temps à mon amoureux sachant que la semaine je peux voir famille et amis, mais je ne me couperai pas du monde pour autant.

Oui, parfois je doute lorsqu’il est loin de moi, mais je lui fais confiance.

Oui, cette situation est parfois pesante, rentrer chez soi et se retrouver seule face à sa télé les soirs de coup de blues, ce n’est pas chouette mais j’ai des copines et des amis qui sont là aussi.

Oui, il y a deux ans, vous m’auriez parlé de relations à distance, j’aurai ri et j’aurai dit cette phrase que j’entends souvent « ah non ce n’est pas pour moi, je ne pourrai pas ».

Et pourtant, voilà maintenant deux ans que notre histoire a commencé, nous la construisons doucement mais sûrement, petit à petit <3

Pour voir l'article sur le site, c'est par ici : http://sobusygirls.fr/2015/08/22/deux-nuits-par-semaine/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Pauline 24/08/2015 17:35

Salut !
Aussitôt cliqué, aussitôt commenté ;)

J'ai vécu 2 ans et demi à 1000km de distance de mon ex (Nice-Paris) puis une petite année à quelques 6000km (Nice-New York)... On se voyait une fois par mois, il descendait en voiture et dormait dedans les premiers mois : j'avais 16 ans, impossible pour mes parents de le faire dormir à la maison ! Puis les vacances, la première fois sur Paris pour lui faire la surprise ! Les heures au téléphone, les retrouvailles et les au revoirs... et toutes les autres choses.

Pour ma part la distance n'a pas causé ma décision de le quitter, mais l'a plutôt renforcée. Ben oui, à 6000km et avec 6h de décalage, c'est difficile de consolider un lien qui s'affaiblissait...

Néanmoins, j'ai vécu une expérience géniale, je ne regrette pas et j'encourage toujours les couples loin l'un de l'autre. C'est faisable !!!

Bon courage à vous et plein de belles choses pour l'avenir :)

xxx
Pkp

Lili 25/08/2015 17:17

C'est vrai que je n'ai que 500 km qui me sépare de mon chéri mais je te comprends parfois c'est compliquer envie de tout arrêter mais l'amour ne se contrôle pas
J'espère que tu as eu la chance de trouver l'amour à nouveau !
Ces expériences font de nous ce que nous sommes aujourd'hui !
Bon courage pour la suite :)
Lili

Hébergé par Overblog